Fifa Coupe du Monde Qatar 2022 : Jack Warner « Les Américains sont des mauvais perdants « 

Jack Warner

Incarcéré à Trinité et Tobago durant 24 heures mercredi, Jack Warner, l’ancien vice-président de la FIFA, qui fait partie des neuf dirigeants ou ex-dirigeants de l’instance arrêtés pour des soupçons de corruption, a mis en cause les accusations américaines vendredi soir. «Les Américains essaient de faire du tort à la FIFA depuis qu’ils n’ont pas obtenu (l’organisation) de la Coupe du monde 2022 (de football, finalement attribuée au Qatar), a-t-il assuré lors d’une conférence de presse. En fait, c’est personnel. Quand ils m’ont jeté en prison, ils pensaient qu’ils allaient me briser. Mais au contraire, ils m’ont rendu plus fort.» Warner a quitté la prison en ambulance après avoir été libéré sous caution, jeudi, selon les médias locaux.