Archives de Tag: Tribunal Arbitral du Sport

Maroc : Le Tribunal arbitral du sport a annulé les sanctions de la CAF.

2011-06-05T020119Z_671784854_GM1E7650RZT01_RTRMADP_3_SOCCER-AFRICA-MOROCCO_0

Suspendu lors des deux prochaines CAN en 2017 et 2019 après avoir refusé d’organiser l’édition 2015, le Maroc est finalement autorisé à disputer ces compétitions. Le Tribunal arbitral du sport a annulé les sanctions de la CAF.

Les supporters des Lions de l’Atlas peuvent souffler. Leur équipe du Maroc pourra disputer les deux prochaines Coupes d’Afrique des nations. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annoncé, jeudi 2 avril, qu’il annulait en grande partie les sanctions infligées par la Confédération africaine de football (CAF) à ce pays à la suite de son refus d’organiser la CAN-2015 aux dates prévues (17 janvier-8 février) en raison de l’épidémie d’Ebola.

« Le TAS a admis l’appel dans une large mesure. Les sanctions infligées par la CAF à la FRMF (Fédération royale marocaine football, NDLR) ont été annulées, à l’exception de l’amende, qui est toutefois réduite à 50 000 dollars (46 000 euros) », stipule le communiqué du tribunal. Elle s’élevait alors à 50 000 euros.

Outre sa participation aux deux futures éditions de la CAN, le royaume chérifien n’aura pas à s’acquitter des lourdes sanctions financières qui se chiffraient à près de 9 millions d’euros : un million de dollars d’amende et huit millions et cinquante mille euros au titre des réparations et préjudices.

En février dernier, la Fédération marocaine de football avait décidé de saisir le TAS dans le litige qui l’opposait à la CAF. Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, avait même qualifié la décision de la CAF d' »injuste et arbitraire ». « Le royaume ne peut accepter des réactions démesurées et attentatoires aux intérêts nationaux », avait-il martelé.

Fecafoot -Comité de Normalisation : Roger Milla « Ils sont venus détruire notre football »!

KSBL_milla

« La décision du Tribunal arbitral du sport (Tas) rejoint mon point de vue. Je l’ai dit depuis longtemps et personne n’a voulu m’écouter, parce qu’on pense que je ne vaux rien dans ce pays. Le Tribunal arbitral du sport est venu dire tout simplement ce que les camerounais pensent de notre football et du Comité de normalisation. Nous sommes fiers de cette décision. Maintenant, c’est à nous Camerounais, de nous asseoir, de mettre sur pied un Comité provisoire de gestion en place pour gérer les affaires courantes de la fédération. Et après, on trouvera des gens idoines pour gérer la Fédération camerounaise de football »
« La Fifa a prorogé le mandat du comité de normalisation, parce qu’on ne peut pas mettre sur pied en deux ou trois jours un Comité de gestion provisoire. Il fallait bien qu’il y ait cette prorogation de leur mandat qui, pour moi, est une usurpation encore. Mais, il le fallait pour que les choses soient mises en place correctement et honnêtement pour notre pays. Ça ne nous dérange pas cette prorogation de quelques jours. Ils ont échoué à leur mission ; ce ne sont pas de vrais Camerounais. Les vrais Camerounais sont des patriotes. Ils sont venus détruire notre football »

Election -Fecafoot :Le Comité de Normalisation a saisi la FIFA pour conduite à tenir!

Joseph-Owona1

COMMUNIQUE MULTIMEDIAS
N° 0002A/FCF/PCN/DMC/2015
Le Président du Comité de Normalisation informe le public que le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a confirmé les sentences rendues par Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (CCA) du Comité National Olympique Sportif du Cameroun (CNOSC). Ces sentences annulaient les résolutions ayant adopté les statuts et le code électoral de la FECAFOOT.
Suite à cette décision du TAS :
Le Comité de Normalisation prend note ;
Le processus électoral en cours de la FECAFOOT est interrompu. L’Assemblée Générale prévue le 25 Février 2015 est annulée ;
Le Comité de Normalisation a saisi la FIFA pour conduite à tenir.
Les directives de la FIFA au Comité de Normalisation seront publiées aussitôt reçues.
Fait à Yaoundé, le 20 Février 2015
LE PRESIDENT
DU COMITE DE NORMALISATION

PR. JOSEPH OWONA

L’élection du futur président de la Fécafoot ;le TAS annule !

??????????????????????

L’élection du futur président de la Fécafoot ne devrait plus se tenir le 25 février prochain. Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) vient d’annuler le processus en déboutant le Comité de normalisation de l’instance dans l’affaire portant le numéro CAS 2014/A/3829 qui l’opposait à Abdouraman Hamadou et Antoine Depadou Essomba Eyenga.Le président du Comité de normalisation a indiqué ce jeudi au cours d’un point de presse qu’il a donné à Yaoundé, que la Fécafoot va saisir la Fédération internationale de football association (Fifa) dans les brefs délais afin que celle-ci lui dicte la conduite à tenir. Les heures qui viennent devraient s’avérer déterminantes pour l’avenir du football camerounais
Communiqué officiel
Décisions dans les arbitrages entre la Fédération Camerounaise de Football et M. Abdouraman Hamadou Babba et M. Antoine Depadou Essomba Eyenga
Lausanne, le 19 février 2015 – Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rendu ses décisions aujourd’hui dans les deux procédures d’arbitrage opposant la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) à M. Abdouraman Hamadou Babba et à M. Antoine Depadou Essomba Eyenga, respectivement.
Le TAS a rejeté les deux appels de la FECAFOOT déposés à l’encontre des sentences de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun en date du 30 octobre 2014.
Les sentences de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun sont donc confirmées, ce qui signifie que les résolutions adoptées au cours de l’Assemblée Générale de la FECAFOOT du 23 août 2014 sont annulées.
Compte tenu de l’urgence, les Formations arbitrales ont rendu leurs décisions sans les motifs. Les sentences complètes avec les motifs seront notifiées dès que possible.

Le Maroc conteste les sanctions de la Caf et ira au Tribunal Arbitral du Sport (TAS)!

caf

Neuf (9) millions d’euros d’amende et une suspension pour les CAN 2017 et 2019, les sanctions prononcées à l’encontre du Maroc par la Confédération africaine de football ont été dures .
Le Comité Directeur de la FRMF rejette l’ensemble de ces sanctions sportives et financières et considère que les décisions prises par le Comité Exécutif de la CAF vont à l’encontre du développement du football africain, et ne reposent sur aucune base réglementaire »
« victimes du comportement scandaleux de la CAF ».
« raisonnements spéciaux » et « agissant dans les coulisses qu’il a solidement ramifiés au sein du football africain, par l’instauration d’une équipe de lieutenants dont le rôle de discorder seulement, pour lui permettre d’exercer un dirigisme au détriment des fédérations nationales. » Le Maroc ne compte pas rester sans réagir. L’affaire va vraisemblablement se terminer devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).