Archives de Tag: Ligue des Champions

Ligue des champions UEFA: Les Africains sur les stades pour la saison 2015/2016

Chedjou

Dans le groupe A, ils ne sont que deux joueurs africains. Il s’agit du champion d’Afrique en titre, l’Ivoirien Serge Aurier pour le Paris Saint-Germain et du jeune Ghanéen Enoch Kofi Adu, milieu défensif de Malmö, né et formé au Ghana. Serge Aurier qui est au PSG depuis la saison dernière n’a pas disputé une seule minute en C1.

Groupe A :
PSG (FRA) : Serge Aurier (D, Côte d’Ivoire).
Real Madrid (ESP) : néant.
Shakthar Donetsk (UKR) : néant.
Malmö (SUE) : Enoch Kofi Adu (M, Ghana).

Dans le groupe B, seul le CSKA Moscou a des représentants africains. L’Ivoirien Seydou Doumbia, meilleur buteur du championnat de Russie en 2014 et le Nigérian Ahmed Musa, deux buts lors du Mondial 2014 au Brésil, font partie de l’aventure européenne.

Groupe B :
PSV Eindhoven (P.-B.) : néant.
Manchester United (ANG) : néant.
CSKA Moscou (RUS) : Seydou Doumbia (A, Côte d’Ivoire) Ahmed Musa (A, Nigeria).
VfL Wolfsburg (ALL) : néant.

Toutes les équipes du Groupe C contiennent des joueurs africains. L’international marocain Adel Taarabt ne sera pas sur la feuille de match pour la première rencontre du Benfica Lisbonne face au FC Astana. Le Camerounais Aurélien Chedjou de Galatasaray en Turquie dispute une deuxième Ligue des champions d’affilée. Le Congolais Junior Kabananga, né à Kinshasa, pourrait faire le grand saut.

Groupe C :
Benfica Lisbonne (POR) : Adel Taarabt, Mehdi Carcela (M, Maroc).
Atletico Madrid (ESP) : Thomas Partey (M, Ghana).
Galatasaray (TUR) : Aurélien Chedjou (D, Cameroun).
FC Astana (KAZ) : Foxi Kethevoama (M, Centrafrique), Patrick Twumasi (A, Ghana), Junior Kabananga (A, RD Congo).

Dans le groupe D, Manchester City, actuellement en tête du championnat anglais, va pouvoir une fois de plus compter sur l’inusable Yaya Touré qui entame sa neuvième C1 et sur l’attaquant Wilfried Bony, tous deux champions d’Afrique avec la Côte d’Ivoire en 2015. Le Guinéen Ibrahima Traoré va connaître ses premiers frissons en Ligue des champions avec le Borussia Mönchengladbach qui avait gagné la Coupe UEFA en 1975 et 1979.

Groupe D :
Juventus Turin (ITA) : Kwadwo Asamoah (D, Ghana), Mario Lemina (M, Gabon).
Manchester City (ANG) : Yaya Touré (M, Côte d’Ivoire), Wilfried Bony (A, Côte d’Ivoire), Kelechi Iheanacho (A, Nigeria).
FC Séville (ESP) : néant.
Borussia Mönchengladbach (ALL) : Ibrahima Traoré (Guinée).

On ne présente plus le Malien Seydou Keita qui a eu la joie de hisser à deux reprises la « Coupe aux grandes oreilles » avec le FC Barcelone (2009 et 2011). L’Egyptien Mohamed Salah passé par Chelsea et l’Ivoirien Gervinho l’accompagnent dans cette quête avec l’AS Rome dans le groupe E.

Groupe E :
FC Barcelone (ESP) : néant.
Bayer Leverkusen (ALL) : néant.
AS Rome (ITA) : Seydou Keita (M, Mali), Mohamed Salah (A, Egypte), Gervinho (A, Côte d’Ivoire).
BATE Borisov (MOL) : néant.

Dans le groupe F, on retrouve trois joueurs africains représentant le Maghreb. Les internationaux marocains Mehdi Benatia et Manuel Da Costa ainsi que l’international Algérien Hilal Soudani. Brown Ideye, ancien sochalien, vient de rejoindre l’Olympiakos en provenance de West Bromwich.

Groupe F :
Bayern Munich (ALL) : Mehdi Benatia (D, Maroc).
Arsenal : néant.
Olympiakos (GRE) : Manuel Da Costa (D, Maroc), Brown Ideye (A, Nigeria).
Dinamo Zagreb (CRO) : Hilal Soudani (A, Algérie).

Le Nigérian John Obi Mikel, vainqueur de la C1 en 2012 avec Chelsea remet le couvert. Toutes les équipes du groupe G comptent dans leur effectif des joueurs africains et l’international algérien de Porto, Yacine Brahimi, devrait être scruté de près tout comme son coéquipier camerounais Vincent Aboubakar, ancien pensionnaire de Ligue 1.

Groupe G :
Chelsea (ANG) : Abdul Baba Rahman (D, Ghana), John Obi Mikel (M, Nigeria), Bertrand Traoré (M, Burkina Faso).
FC Porto (POR) : Yacine Brahimi (M, Algérie), Vincent Aboubakar (A, Cameroun).
Dynamo Kiev (UKR) : Younès Belhanda (M, Maroc).
Maccabi Tel-Aviv (ISR) : Nosa Igiebor (M, Nigeria).

Dans le groupe H, le Tunisien Aymen Abdennour sera très en vue. Considéré comme un des meilleurs défenseurs africains en Europe, l’international tunisien avait connu les quarts de finale l’an dernier avec Monaco. L’Algérien Sofiane Feghouli, en fin de contrat avec le FC Valence, sera aussi une des attractions de ce groupe. Lyon qui retrouve la Ligue des champions pourra compter sur le Camerounais Henri Bedimo, le Burkinabè Bakary Koné et l’Algérien Rachid Ghezzal. La Gantoise qui joue cette année la deuxième Ligue des champions de son histoire a le plus de joueurs africains en lice !

Groupe H :
Zénith Saint-Pétersbourg (RUS) : néant.
FC Valence (ESP) : Aymen Abdennour (D, Tunisie), Sofiane Feghouli (M, Algérie).
Lyon (FRA) : Henri Bedimo (D, Cameroun), Bakary Koné (D, Burkina Faso), Rachid Ghezzal (M, Algérie).
La Gantoise (BEL) : Nana Asare (M, Ghana), Kalifa Coulibaly (A Mali), Moses Simon (A, Nigeria), Serge Tabekou (A, Cameroun).

Les 10 meilleurs joueurs de l’histoire du football africain!

Samuel-Eto’o-–-Cameroon

Grâce à leur potentiel exceptionnel, ces joueurs ont su marquer les téléspectateurs mais aussi l’histoire du football africain.

1-Samuel Eto’o (Cameroun)

Même si les trois performances de l’attaquant en Coupe du monde ont été décevantes, Samuel Éto’o a tout de même remporté deux fois la Coupe d’Afrique des Nations (en 2000 et en 2002), et une fois le titre olympique à Sydney en 2000. Avec 18 réalisations, il est le meilleur buteur de l’histoire de la CAN. Le camerounais devient un géant du football mondial en remportant par deux fois la Ligue des Champions, la Liga à trois reprises, la Coupe du Roi et la Super Coupe d’Espagne sous le maillot du FC Barcelone. Il est le seul joueur africain à avoir remporté au total trois fois la Ligue des Champions.

2-Didier Drogba (Côte d’Ivoire)

Drogba est le premier joueur ivoirien à avoir marqué en phase finale de Coupe du monde face à l’Argentine et au Brésil. L’attaquant s’illustre pour la première fois à Guingamp, dans le championnat français. Un an plus tard, il signe à Marseille et y reste le temps d’une saison exceptionnelle. Finaliste de la Coupe UEFA, Drogba en est le meilleur buteur. Il va ensuite passer huit saisons au club londonien de Chelsea et devient par deux fois le meilleur buteur de la ligue, trois fois champion d’Angleterre, quatre fois vainqueur de la Cup et deux fois champion de la Coupe de la Ligue. En 2012, il décroche la Ligue des Champions contre le Bayern de Munich et devient le héros de la victoire des Blues après avoir marqué le penalty qui offre la victoire à son club.

3-Roger Milla (Cameroun)

Avec deux victoires en CAN et trois phases finales de Coupe du monde (1982, 1990, 1994), l’attaquant possède un parcours au potentiel colossal. Après ses débuts au Cameroun, il a effectué la quasi-intégralité de sa carrière dans le Championnat de France. Lors de la Coupe du monde de 1990, Milla marque quatre buts. Le Cameroun devient alors la première équipe africaine à se hisser en quart de finale de la compétition. À ce jour, il est le plus vieux buteur de l’histoire de la Coupe du monde avec deux buts inscrits à 42 ans et 39 jours. Au cours de sa carrière, Milla a obtenu deux Ballons d’Or africains.

4-George Weah (Libéria)

Révélé à Monaco, starisé au PSG et consacré au Milan, Weah s’est imposé comme l’un des plus grands attaquants du monde pendant une décennie. Si un but inscrit par George Weah doit être retenu, cela devrait être celui de 1996. Lors de la première journée de Serie A, à San Siro, face à Vérone, il inscrit un but exceptionnel après une chevauchée de 95 mètres. À ce jour, Weah est le seul joueur africain à avoir inscrit son nom au palmarès du Ballon d’or. L’attaquant a aussi obtenu trois Ballons d’Or africains.

5-Salif Keita (Mali)

Peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir eu le potentiel de Keita. Incontournable chez les Verts de Saint-Etienne, et membre de l’équipe nationale malienne dès l’âge de 15 ans, Salif Keita était surnommé la panthère noire. Au cours de la saison 1970-71 avec Saint-Etienne, Keita a inscrit 42 buts. En Ligue 1, le buteur marque 10 triplets. Il obtient trois titres de champion de France avec le club et décroche le tout premier Ballon d’Or africain en 1970. Pour les Verts, Keita a inscrit 135 buts en 167 matches.

6-Abedi Pelé (Ghana)

À seulement 17 ans, le milieu de terrain était déjà présent à la CAN de 1982. Révélé à Niort, Pelé vivra trois saisons triomphales à Marseille entre 1990 et 1993. Le pilier du grand OM remporte la Ligue des Champions en 1993, en offrant le but de la victoire à Basile Boli lors de la finale face au Milan AC. Il remporte consécutivement trois Ballons d’Or Africains (1991, 1992, 1993). Ses exploits pendant cette période ont fait de lui l’un des plus grands joueurs africains.

7-Rabah Madjer (Algérie)

En 1987, lors de la Coupe des Clubs Champions, le Bayern Munich mène 1-0 face au FC Porto. Dos au but et à trois mètres de la cage, l’attaquant des Dragoes choisit son talonnade pour marquer. Porto remportera cette finale et Madjer laissera son nom au geste qui aura permis la victoire. Un geste qui figera sa carrière. Buteur lors de la victoire de l’Algérie face à l’Allemagne au premier tour de la Coupe du monde 1982 et meilleur joueur à la CAN 1990, il reste l’un des plus grands techniciens de l’histoire du football africain.

8-Yaya Touré (Côte d’Ivoire)

Le milieu de terrain ivoirien s’est imposé comme l’un des meilleurs joueurs du monde. Fin technicien, Touré possède le bagage pour accélérer le jeu et les qualités physiques nécésaires pour briller dans poste. En 2009, il est le premier joueur ivoirien à remporter la Ligue des Champions. Depuis 2011, son talent a pris une autre dimension. En 2011 et 2012, il est désigné comme meilleur joueur africain. Il ne lui reste qu’à remporter la CAN, qui par deux fois lui a échappé en finale sous le maillot des éléphants de la Côte d’Ivoire.

9-Thomas Nkono (Cameroun)

Nkono fait parti des gardiens de but les plus marquants de l’histoire du football africain. Il est vainqueur de la Coupe des Champions africaine en 1978 et 1980, finaliste de la Coupe de l’UEFA en 1988 et vainqueur de la CAN 1984. Peu de gardiens africains peuvent se vanter d’avoir un tel palmarès.

10-Larbi Ben Barek (Maroc)

“Si je suis le roi du Football, alors Ben Barek en est le Dieu“. La célèbre phrase dite par Pelé à l’encontre de Larbi Ben Barek témoigne bien du respect que l’attaquant a inspiré à ses pairs. En 1938, « La Perle Noire » arrive à Marseille et évolue au sein de l’équipe de France. Mais lors de sa première sélection face à l’Italie, il est hué par le public. Barek chante la Marseillaise et est aussitôt adopté par les supporters. Après avoir relancé sa carrière au Stade Français en 1945, il montre son talent en Espagne et devient champion avec l’Atletico Madrid à deux reprises en 1950 et 1951.

Transfert-LIC: OL – Aulas »La tendance est d’attendre sagement l’arrivée de N. Nkoulou »!

nkoulou1-610x400

« La tendance est d’attendre sagement l’arrivée de Nicolas Nkoulou, parce que c’est indiscutablement la première piste pour renforcer la charnière centrale », a-t-il assuré, avant d’annoncer l’élément qui serait déterminant dans sa réussite… Marcelo Bielsa.
« Je pense que le dossier Nkoulou va prendre de l’ampleur avec le retour de Marcelo Bielsa. Il faut effectivement que le joueur, qui veut absolument jouer la Ligue des Champions, exprime à son entraîneur ses souhaits. Il faut prendre son temps sur ce dossier et attendre de voir comment Nicolas Nkoulou va réagir avec l’OM », a poursuivi JMA, qui attend donc que le joueur exprime ses velléités. Pas sûr que le plan soit des plus fiables, mais Aulas veut patienter. Et pour cause, le dirigeant s’est dit « prêt à ne pas recruter de défenseur si Nkoulou ne venait pas cette année ». Nkoulou ou rien, la donne est claire pour l’OL

Transfert -LIC : Samuel Eto’o Fils »Je suis fier d’annoncer que j’ai signé un contrat de 3 ans avec antalyaspor »!

etoo-antalya-selam

Samuel Eto’o Fils, trois fois vainqueur de la prestigieuse Ligue des Champions d’Europe, est le premier grand nom que Antalyaspor a accroché à son tableau de chasse. Une confiance qui a amené l’ex capitaine des Lions indomptables du Cameroun a déclarer sa ferme volonté de tout donner afin que Antalyaspor brille sur le plan local et international. « Je suis fier d’annoncer que j’ai signé un contrat de 3 ans avec antalyaspor. Avant de prendre ma décision, j’y suis allé à visiter et l’équipe, la ville m’a fait réaliser que, même à mon âge, je pourrais continuer à rêver, à rêver d’un nouveau défi, une belle performance. Le nouveau projet, nouveau stade, de nouveaux joueurs, avec la nouvelle philosophie de l’équipe (partagé avec moi), vont certainement changer le fond de football dans ce magnifique pays qui est de la Turquie… Dans le rapprochement de mes sacres en Ligue des Champions avec Barcelone ou inter de Milan, et peut-être Antalyaspor pour gagner la ligue turque, ma satisfaction ultime sera toujours de faire un rêve qui se réalise en y ajoutant ma modeste contribution » a déclaré sur la toile, l’ancien Pichichi de FC Barcelone.

Caf- Ligue des champions : Cosmos de Bafia et Coton sport Éliminés !

COTON

Après sa victoire 1-0 au Cameroun à l’aller, l’Espérance de Tunis a assuré ce dimanche en s’imposant 3-1 contre le Cosmos de Bafia en seizièmes de finale de la Ligue des champions. Malgré un but contre son camp de Mohamed Ali Yaakoubi (27e), les Sang et Or ont renversé la vapeur grâce à deux penalties de Yannick N’Djeng le Lion Indomptable (33e, 45e) et un but de Ghailane Chaalali (67e).
Cotonsport a déçu une fois de plus et est l ‘image du football Cameroun sous perfusion qui demande une cure de désinfection . Présent dans le dernier carré des compétitions africaines en 2013 (Ligue des champions) et 2014 (Coupe de la CAF), les Cotonculteurs n’iront pas bien loin cette année. Pour eux, l’aventure s’achève en seizième de finale retour de la Ligue des champions. Contraints au nul à domicile à l’aller, les Camerounais se sont inclinés 2-0 contre Sanga Balende, sur deux buts inscrits en fin de match montrant une équipe qui manque de ressource et de reserve physique bref un football Camerounais en agonie
Sanga Balende (RD Congo) 2-0 Coton Sport (Cameroun) (0-0)
ES Tunis (Tunisie) 3-1 Cosmos Bafia (Cameroun) (1-0)

Ligue des champions : Da Rosa »à l’infirmerie le jeune Bana Moussa se remet de son opération au genou »

 10562057_10204393767863173_774049737_o

A quelques heures de son match des 16e de finales aller de la Ligue des champions contre le club congolais SM Sanga Balendé.
Coach Didier Gomes, comment vous préparez-vous à aborder ce match contre SM Sanga Balende, une équipe que Coton Sport rencontre pour une seconde fois dans le cadre de cette compétition ?
C’est avec beaucoup de sérieux et de discipline que nous nous préparons à aborder ce match. Je crois qu’on a bien examiné les forces et les faiblesses de cette équipe, on sait qu’elle vient d’éliminer l’un des favoris de la compétition (Recreativo do libolo d’Angola. Ndlr) qui avait d’ailleurs fait un impressionnant recrutement pour aller loin en Ligue des Champions cette saison. Si on regarde le match aller c’est plutôt étonnant, mais c’est vrai qu’au match retour les congolais ont mis une très grosse pression aux angolais pour finalement obtenir une qualification bien mériter. Il ne faut pas oublier non plus que c’est une équipe qui a fini deuxième dans son championnat derrière le TP Mazembe, mais surtout devant l’AS Vita Club qui est le dernier finaliste de la Ligue des champions. C’est donc une équipe à prendre au sérieux.
Au niveau local le championnat Ligue 1 vient juste de démarrer, on sait que vous avez procédé à un recrutement de nouveaux joueurs pour cette saison. Mais après seulement 05 journées pensez-vous avoir bien rodé votre équipe techniquement et tactiquement ?
C’est vrai que quand on est entraineur on demande toujours plus de temps. C’est évident qu’avec 16 nouveaux joueurs on aimerait avoir plus de cohérence dans notre animation offensive. En tout cas il y a une chose qui est certaine c’est qu’avec tous ses nouveaux joueurs il y a déjà une vraie cohésion dans ce groupe, un vrai esprit d’équipe, un collectif très très solidaire. On l’a d’ailleurs vu sur nos deux
derniers déplacements à Mbouda contre Bamboutos et à Limbe contre Njalla Quan. Je crois que c’est une équipe qui vit très bien qu’il manque quelques automatismes sur le terrain qui sont heureusement
compensé par l’énorme cohésion qui existe au sein de ce groupe.
Dans quel état sont vos joueurs en ce moment ?
Ce sont pour la plupart des joueurs qui n’ont jamais joué de 16e de finale de Ligue des Champions puisqu’ils sont en majorité jeunes et ils viennent des clubs camerounais. Bien évidement il y a peut-être eu un peu d’appréhension en début de semaine mais avec mon staff on a vraiment décidé de faire un travail psychologique. Je crois qu’il ne faut surtout pas aborder ce type de rencontre avec une quelconque crainte, au contraire il faut s’exprimer, il faut beaucoup d’enthousiasme. En tout cas on sent depuis mardi que les joueurs sont à fond dans le sujet, on voit des choses vraiment extraordinaires à l’entrainement. On va leur faire confiance, on va surtout dédramatiser l’évènement car il ne faut pas que l’enjeu tue le jeu, je crois ils ont compris et savent qu’on attend beaucoup d’eux, mais qu’ils jouent leur vrai football.
Quelles sont les nouvelles en provenance de l’infirmerie ?
Tout le monde est sur le pied de guerre, il y a personne à l’infirmerie mis à part le jeune Bana Moussa qui se remet petit à petit de son opération au genou. Sinon, on peut compter sur tout le monde car tous les joueurs avaient envie de jouer ce match il a fallu faire des choix jeudi afin de trouver un groupe de 18 joueurs qui vont devoir donner tout sur le terrain.

Ligue des Champions 2014-15 : Aboubakar buteur et Fc Porto qualifié !(video)

11013547_10153161355124485_5208824067782849491_n

Ligue des Champions 2014-2015
FC BALE 0- FC PORTO -4 -Aboubakar Vincent 90′ buteur (75′)

Shalke04- 4- Real Madrid -3 – Matip 90 ‘ Choupo Moting 20’ (Blessé )

Qualifiés FC PORTO – REAL DE MADRID