Coupe du Monde Féminine 2015 : Issa Hayatou remet le trophée aux Américaines !

in the FIFA Women's World Cup Canada 2015 Final at BC Place Stadium on July 5, 2015 in Vancouver, Canada.

Les américaines ont gagné la 7 eme coupe du Monde Féminine 2015 qui a été organisé au Canada après un match plier en début de match 4-0 pour les Américaines en 28 minutes de jeu Quatre ans que les Etats-Unis attendaient ça. Quatre ans à se repasser les images de leur défaite face au Japon en finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011. Pour leur retour au même stade de la compétition à Canada 2015, les Américaines retrouvaient leur bourreau ce 5 juillet à Vancouver. Et ces quatre ans de frustration ont disparu en… cinq minutes
Le vice-président de la Fifa, Issa Hayatou, qui a assumé les fonctions présidentielles lors de la finale au BC Place Stadium de Vancouver. Le Camerounais procédé à la remise du trophée. Cette absence est une première pour Blatter depuis son élection à la présidence de la Fifa en 1998. Il avait pourtant annoncé avant le début du tournoi, le 6 juin, qu’il avait l’intention de se rendre au Canada.

Caf: Issa Hayatou »mes 25 années de présidence;C’est un record et ce n’est pas une petite affaire »

Issa-Hayatou

Issa Hayatou assure que les attaques ne l’ébranlent pas.On reproche au légendaire président de la Caf depuis 25 ans ;attachement au pouvoir, cette confusion entre des intérêts personnels et l’intérêt supérieur du football africain, les accusations récurrentes de corruption et de népotisme, ont attiré une avalanche de critiques. Pourtant, il s’était montré frondeur, en 2013, après sa réélection. Il avait notamment rappelé qu’il ne faisait rien de plus que le Suisse Joseph Blatter ou le Français Michel Platini, le président de l’Union des associations européennes de football (UEFA).Alors que celui-ci est réaliste la première Coupe du monde sur le sol africain, en Afrique du Sud en 2010, est sa victoire. Issa Hayatou a par ailleurs d’autres obsessions, comme l’obtention d’une sixième place pour l’Afrique en Coupe du monde après avoir obtenu une quatrième et une cinquième pendant son bail a la CAF . Il aimerait également voir une équipe africaine atteindre le dernier carré du Mondial

« Qui critique ? C’est surtout la presse. Vous connaissant, ça ne me dit absolument rien. J’ai mes sept heures de sommeil par nuit, avait-il assuré. Ça me fait rire quand on dit que je suis « trop autoritaire ». On ne peut pas diriger le football africain sans être autoritaire. On parle aussi de mes 25 années de présidence. C’est un record et ce n’est pas une petite affaire ».

Il avait poursuivi par cette phrase qui pourrait être répétée en 2017 : « Ils (ses détracteurs) peuvent critiquer. […] J’ai toujours dit à qui veut l’entendre que je n’ai pas d’ami dans l’exercice de mes fonctions. Je n’ai que les règlements et les statuts de la CAF. C’est ça qui m’a aidé à rester 25 ans. Je continuerai à appliquer ce principe. Si quelqu’un s’éloigne des textes, il est voué à l’échec. »

Caf : Issa Hayatou vise à abolir la limite d’âge!

Issa-Hayatou

A la tête de la CAF depuis 1988, le Camerounais affiche sept mandats au compteur. Tout en conservant une ambition intacte. A 68 ans, le dirigeant s’approche de la barrière fatidique des 70 ans qui oblige, d’après les règlements de la CAF, tout dirigeant de l’instance à présenter sa démission.
Une contrainte qui derrange sérieusement Issa Hayatou, qui remettra son poste en jeu en 2017.
Le Camerounais est donc tenté de faire comme en 2012, lorsqu’il avait réussi à faire modifier le règlement pour écarter Jacques Anouma, son principal concurrent : changer les règles du jeu à son avantage.
En ce sens, pour s’ouvrir un nouveau boulevard, il aurait soumis une proposition visant à abolir la limite d’âge, révèle Kickoff. Le texte doit être examiné lors du prochain Congrès de la CAF, prévu le 7 et 8 avril prochains. Et il y a peu de chances que l’issue soit défavorable à Issa Hayatou. Voilà qui permettra à la presse de parler du futur couronnement du « roi de la CAF ». Du faste et une cérémonie

Caf : Issa Hayatou a plaidé pour le Maroc  » Si vous faites ça, vous tuez le football marocain « 

can-hayatou-sanctions-maroc

Pour avoir refusé d’organiser la CAN 2015 à cause du virus Ebola, le Maroc a été exclu des deux prochaines éditions de la compétition continentale (2017, 2019). Si cette sanction peut paraître lourde, elle aurait pu l’être encore plus si Issa Hayatou, président de la CAF, n’avait pas plaidé la cause du Maroc

En effet, une première mouture envisageait une interdiction de toutes les compétitions des clubs et de la sélection nationale jusqu’en 2022. Le discours tenu par le président de la Confédération africaine de football aurait donc convaincu en coulisses. « Si vous faites ça, vous tuez le football marocain », a-t-il défendu.

Caf : Le Comité Exécutif de la CAF ; motion de Soutien et de Solidarité à Issa Hayatou !

can-hayatou-sanctions-maroc

Le Comité Exécutif de la CAF

Considérant les progrès notables enregistrés dans le développement du football africain, et la notoriété croissante des compétitions de la CAF dont le nombre est passé de trois (3) à onze (11) depuis 1988 et l’élection de Issa Hayatou à la présidence de la Confédération Africaine de Football ;

Considérant l’amélioration de la représentation et de la représentativité de l’Afrique dans toutes les compétitions mondiales et au sein des instances dirigeantes du football mondial depuis la même année ;

Rappelant que la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Orange a pu se dérouler en Guinée Equatoriale grâce à l’entregent du président de la CAF, Issa Hayatou, qui malheureusement a fait l’objet d’une campagne désobligeante par une presse partisane ;

Dénonce la stratégie qui consiste à utiliser le président de la CAF comme bouc émissaire par ceux qui cherchent par tous les moyens à s’acheter une bonne conscience ;

Déclare son soutien total, inconditionnel et sans réserve au président de la CAF, Issa Hayatou, et à l’ensemble des dirigeants du football africain ;

Exprime ses sincères remerciements au président de la CAF pour son implication permanente dans le développement du football en Afrique

Fait à Malabo (Guinée Equatoriale) le 6 février 2015

Ont signé :
Suketu Patel
Almamy Kabele Camara
Amadou Diakite
Adoum Djibrine
Mohamed Raouraou
Magdi Shams El Din
Tarek Bouchamaoui
Kalusha Bwalya
Kwesi Nyantakyi
Constant Omari
Leodegar Tenga
Ahmad
Anjorin Moucharafou
Molefi Oliphant
Hani Abo Rida
Jacques Anouma
Lydia Nsekera

Caf :Le Maroc exclu des deux Coupes d’Afrique, en 2017 et 2019 !

Issa-Hayatou

La Confédération africaine de football vient de dévoiler les sanctions auxquelles le Maroc devra faire face pour avoir refusé d’organiser la CAN-2015 dans les conditions initialement fixées par l’instance. Le Maroc sera exclu des Coupes d’Afrique 2017 et 2019, et devra payer une amende d’un million de dollars.
Le royaume chérifien, qui avait sollicité le report de la compétition auprès de la CAF, justifiant sa requête par l’épidémie d’Ebola qui frappe le continent, avait été plusieurs fois été débouté par l’instance, au mois de novembre 2014.
Une lourde sanction prévisible
Il avait finalement été déchargé de l’organisation par le comité exécutif deux mois avant le coup d’envoi du tournoi, qui avait été attribué quelques jours plus tard à la Guinée équatoriale.
Depuis, les spéculations allaient bon train sur les éventuelles sanctions qu’encourait le Maroc. Le président de la CAF Issa Hayatou avait notamment évoqué une peine similaire à celle qui avait frappé le Nigéria pour avoir boycotté la CAN en 1996, soit quatre ans d’exclusion.