Fifa – Sepp Blatter  » les Américains étaient candidats à la Coupe du monde de 2022 et ils ont perdu »

balt_1781366b

Les accusations de la justice américaine. «Il y a des signes qui ne trompent pas: les Américains étaient candidats à la Coupe du monde de 2022 et ils ont perdu (…) Si les Américains ont à faire avec des délits d’argent ou de droit commun qui concernent des citoyens nord ou sud-américains, qu’ils les arrêtent là-bas, mais pas à Zurich alors qu’il y a un congrès. N’oublions pas qu’ils (Etats-Unis) sont le sponsor numéro un du Royaume hachémite, donc de mon adversaire (battu, le prince Ali, ndlr.), cette affaire ne sent pas bon.»
Blatter a, enfin, refusé d’évoquer son départ de la FIFA. «Pourquoi je démissionnerais ? C’est accepter, c’est dire je suis fautif de tout ce qui arrive, moi je lutte depuis 2011 (précédente réélection) avec nos différentes commissions (au sein de la Fifa) contre toute corruption. Si vous regardez la composition du comité exécutif de la Fifa en décembre 2010 et celle d’aujourd’hui, la moitié n’est plus là.»

Amical -Thai vs Cam : Zico Kiattisak Senemuang « Nous allons gagner pour améliorer notre rang Fifa « 

11080079_1027865273907968_808591841_n

Zico Kiattisak Senemuang -Le sélectionneur de Thaïlande  » J e sais que le Cameroun est une grande équipe et les joueurs Camerounais sont individuellement bon .Nous allons jouer avec nos forces tactiques et forces de jeu je pense qu’on leur causera pas mal de problème .
Nous devons chercher la victoire pour chercher l ‘amélioration dans notre rang Fifa nous serions au dessus des Philippines et nous aborderons aisément notre match des qualifications de la coupe du monde 2018 avec sérénité .

Thaïlande vs Cameroun – 30/03/2015 – Bangkok – Thailand National Stadium -13 h00 Gmt

Traduit par Ekkarach Kunamornlert (Bangkok- Thailand)

Affaire Fecafoot : Le gouvernement pour la concertation entre les différents protagonistes pour une fin de crise!

issa_tchiroma_009978_vkm_ns_500

Au plan général, les parties en conflit à la Fecafoot, ainsi que le Comité de normalisation se sont accordées sur le fait que :
– l’Assemblée générale légitime de la Fecafoot est celle de 2009 ;
– toutes les dispositions querellées des textes de la Fecafoot devront être revues pour se conformer à la législation camerounaise en vigueur en la matière, aux règlements de la Fifa et dans le respect de l’éthique sportive et de la transparence.
De manière détaillée, les représentants des deux parties en conflit ont procédé à une revue des dispositions querellées en vue de leur reformulation concertée.
Au terme de leurs travaux, un accord s’est dégagé sur une nouvelle formulation de l’ensemble des dispositions querellées.
1-Il s’agit notamment :
Pour les statuts, des articles 18,19, alinéa 3 ; 21, 23, alinéa h, 35 ; 37 alinéa 2, 78 et 79 nouveau.
Pour le code électoral, des articles 1 alinéa 2, 8 alinéa 3 nouveau e 5 alinéa 8.
De manière substantielle, l’on peut relever que les dispositions de l’article 78, expressément visées par les sentences de la CCA et du TAS ont été revues. Ainsi, le Tribunal arbitral du football créé au sein de la Fecafoot a été maintenu, mais ses décisions peuvent faire l’objet de recours auprès de la Chambre de conciliation et d’arbitrage instituée auprès du Comité national olympique et sportif du Cameroun, conformément aux dispositions de l’article 44, alinéa 2 de la loi 2011/018 visée plus haut.
S’agissant du statut du secrétaire général lorsqu’il est candidat un alinéa 8 a été ajouté à l’article 5 et qui stipule que
1-« Durant le processus électoral, un secrétariat technique indépendant en charge des élection est mis en place.
2-A l’avenir, le secrétaire général en poste, qui aspire à être candidat à la présidence de la Fecafoot devra démissionner six (06) mois avant le lancement du processus électoral.
3-Pour le cas présent, en prélude aux élections annoncées, il a été convenu que la commission électorale met d’office en congé administratif le secrétaire général dès adoption des statuts ».
C’est au vu de ces avancées majeures, de nature à garantir un processus électoral juste et un scrutin transparent, que le gouvernement a décidé de l’envoi d’une mission gouvernementale, comprenant des représentants des deux parties en conflit, en vue d’aller présenter cette position camerounaise commune, comme voie de sortie de crise.
Le 19 mars 20145, la délégation camerounaise a été reçue au siège de la Fifa. A l’issue des échanges, la Fifa a pris acte des avancées relevées dans l’élaboration des textes et du rapprochement entre les parties en conflit au sein de la Fecafoot et a décidé de l’extension du mandat du Comité de normalisation pour une période de six (06) mois. Elle a par ailleurs prodigué un certain nombre de conseils à la délégation camerounaise en vue d’un aboutissement rapide et serein de ce processus engagé depuis bientôt deux ans.

Le président du Comité de normalisation fait son modeste bilan depuis 2013 !

arton21027-aeb1a

Pr Joseph Owona « C’est à cause des anicroches, à cause des péripéties, que le Comité Exécutif de la Fifa proroge chaque fois ce mandat. C’est la Fifa qui a ce pouvoir par l’article 7 de ses statuts. Je crois que pour le faire, elle a de quoi apprécier. Si vous voulez apprécier également, nous avons élaboré quinze textes ici ; nous n’avons pas fait qu’écrire les statuts et le code électoral. On a réorganisés la maison, je peux vous dire que cette maison marche tout à fait autrement.
Ajouter à cela, on a géré effectivement, concrètement le football camerounais. Vous avez peut-être souvenance que quand on est arrivé ici, le championnat de première division était en grève. Est-ce qu’il est encore en grève. Quand on est arrivés ici, il n’y avait pas de championnat de jeunes. Aujourd’hui, il y a 37 000 licenciés. Et quand on est arrivés ici, le championnat des femmes balbutiait. Je peux d’ailleurs me vanter que le Comité de normalisation a eu des résultats. Vous avez été qualifiés à la Coupe d’Afrique, à la Coupe du monde masculine et féminine… Je crois que c’est des résultats qui comptent. »

Joseph Owona « Aucun de nous ici (au Comité de normalisation) n’est candidat pour être président, ça ne nous intéresse pas !

Joseph-Owona1

Quel est le sentiment qui vous anime de voir qu’on est passé de la première à une quatrième prorogation ?

Prorogation sur prorogation. A titre personnel, je voudrais vous dire que je n’ai jamais échoué un examen. Je les fais tous, je les ai eus, et parfois j’ai été premier. Si vous suivez les histoires de prorogation dans le monde, vous allez vous apercevoir qu’il y a des fédérations dans le monde qui sont à deux ans. Je ne sais pas si vous avez suivi le problème de l’Indonésie ; je ne sais pas si vous avez régulièrement suivi au Gabon, en Afrique Occidentale, ce qui s’est passé. Disons, que ce n’est pas à cause du travail fait par le Comité de normalisation. C’est à cause des anicroches, à cause des péripéties, que le Comité Exécutif de la Fifa proroge chaque fois ce mandat. C’est la Fifa qui a ce pouvoir par l’article 7 de ses statuts. Je crois que pour le faire, elle a de quoi apprécier. Si vous voulez apprécier également, nous avons élaboré quinze textes ici ; nous n’avons pas fait qu’écrire les statuts et le code électoral. On a réorganisés la maison, je peux vous dire que cette maison marche tout à fait autrement.

Ajouter à cela, on a géré effectivement, concrètement le football camerounais. Vous avez peut-être souvenance que quand on est arrivés ici, le championnat de première division était en grève. Est-ce qu’il est encore en grève. Quand on est arrivés ici, il n’y avait pas de championnat de jeunes. Aujourd’hui, il y a 37 000 licenciés. Et quand on est arrivés ici, le championnat des femmes balbutiait. Je peux d’ailleurs me vanter que le Comité de normalisation a eu des résultats. Vous avez été qualifiés à la Coupe d’Afrique, à la Coupe du monde masculine et féminine… Je crois que c’est des résultats qui comptent.

Prorogation sur prorogation, je peux vous dire que les membres du Comité de normalisation, dès la première prorogation étaient prêts à partir. Et je peux également vous dire que le processus a été long. Nous avons écouté ici, plus de 300 personnes. Nous avons rencontré les responsables de la Fifa à Sao Paulo, au Caire, on a travaillés avec eux à Yaoundé ; un travail qui était long, et ils ont dû reconnaitre que le travail qu’y avait à faire était un travail sérieux. Je peux vous dire que nous avons fait un travail sérieux, c’est pour ça qu’on nous félicite.

A quoi s’attendre pour les six prochains mois ?

C’est très simple. Processus normal, une AG, probablement mieux habilitée. On va chercher laquelle. C’est elle qui va approuver les Statuts et le code électoral. Ensuite, on mettra sur pied un calendrier. D’abord, constitution des listes électorales, avec vérification s’il y a réellement des clubs fictifs. Et vous savez ce qu’il en est des clubs fictifs. Vous avez vu les clubs dits fictifs qui sont venus protester à Yaoundé qu’ils existaient réellement. Je peux même vous dire qu’il y a des procès en justice en ce qui concerne des clubs dits fictifs. Cela fait, dès qu’on aura constitué une liste électorale, nous relancerons au niveau du département, au niveau de la région, toujours avec l’aide d’un comité d’appui technique qui est constitué de hauts magistrats, d’avocats. Nous allons reconstituer tous les collèges électoraux à la base. Re-légitimation de tout le monde. Nous allons probablement améliorer son fonctionnement, permettant aux observateurs, aux candidats, de faire leurs observations, et d’être reçus à tout moment. Je crois que comme ça, nous parviendrons au bout du processus.

Vous semblez vous gargariser de votre copie rendue jusqu’ici. Et que répondez-vous au observateurs et candidats à la présidence de la Fécafoot qui estiment que vous avez échoué ?

Vous estimez que nous avons échoué. Connaissez-vous des gens qui échouent et qui sont félicités quatre fois par la Fifa ? Vous connaissez des gens qui échouent et la Fifa leur dit, vos statuts sont conformes et au normes standards de la Fifa ? Vous en connaissez ? Vous connaissez des gens qui échouent et on prend leurs statuts pour donner aux autres fédérations pour les imiter. Le problème est très simple : chaque candidat aux élections fédérales a sa vision des choses. Il y en a qui ne veulent pas du cautionnement, ils crient. Il y en a qui ne veulent pas de parrainage, ils crient. Ils font des rêves différents sur un même lit. le problème est de se conformer à un corps de règle, habituel à la Fifa. Il faut s’y conformer et aller aux élections.

A votre arrivée à la Fécafoot, vous avez dit ne plus vouloir d’une Fécafoot-vaudou. Et Presque deux ans après, avez-vous le sentiment que le vaudou a cessé ?

C’est vous qui voulez que le vaudou continue. Ce n’est pas nous. Moi je peux vous dire que je n’ai jamais demander à être ici. Je ne demande pas à y rester. Je peux vous dire que nous avons été sérieux, on a fait des règles sérieuses. On a réorganisés la Fécafoot de façon sérieuse. On a fait un organigramme, on a fait un code électoral sérieux. Je voudrais que cesse le vaudou. C’est vous qui refusez qu’on aille à une fédération moderne, bien gouvernée et avec les règles précises, parce que les gens veulent entrer par le toit pour venir à la Fécafoot. Ils ne veulent pas remplir les conditions. Ils pensent qu’on les nommera parce qu’ils sont petits copains d’un ministre, ou de je ne sais qui. Aucun de nous ici (au Comité de normalisation, Ndlr) n’est candidat pour être président, ça ne nous intéresse pas. Nous n’avons aucun intérêt à rester ici.

J.A Bell « Il n’y a que les enfants mal élevés qui ont des problèmes avec leurs parents!

jo_antoine_bell_rfi_29012015_001_ns_600

Cette énième prorogation vous satisfait-elle, même si vous n’avez pas été convié aux discussions de Zurich par le gouvernement comme cela a souvent été le cas au pays ?
Tout le Cameroun n’avait pas à être à Zurich. Et il ne faut pas sous-estimer l’intélligence de ceux qui étaient là-bas. Tout le monde parle comme s’il y avait un combat entre la Fifa et le Cameroun, alors que ce n’est pas ça. Il n’y a pas de combat entre les Etats et les fédérations membres de la Fifa, comme logiquement il ne devrait pas y avoir de combat entre la fédération et l’Etat que la fédération représente. Aucune fédération n’a de nom différent de celui d’un Etat. Il n’y a que les enfants mal élevés qui ont des problèmes avec leurs parents, mais ils portent le nom du père et ne peuvent être en guerre contre leurs pères, sinon ils n’ont pas noms.
Le Cameroun est représenté par un gouvernement. Tous les Camerounais ne sont pas membres du gouvernement, et ils ont tort de ne pas se reconnaitre dans le gouvernement. Et là, il y a des acteurs du foot, on en a appelé quelques uns pour une reflexion, et ils la font au nom de tous. Ils ne la font pas pour eux-mêmes. Nous aimons tellement les compartiments, et c’est peut-être ce qui pousse les uns et les autres à dire que le gouvernement doit concocter toutes les idées, ce n’est pas vrai ! Le gouvernement ne peut pas concocter tous les avis. Mais, ceux qui sont là représentent toute la maison.

Avez-vous le sentiment qu’on se dirige vers un consensus et que la sortie de crise c’est pour bientôt ?
On ne cherchait pas le consensus en terme d’opposition, on cherchait le consensus en terme d’idées, c’est-à-dire, on regarde tout ce qui est le mieux pour tous. Ce n’est pas histoire de rapprocher des camps, parce qu’il n’y a pas des raisons que des camps soient opposés. Deux équipes qui se rencontrent appliquent le même hors-jeu, le même pénalty, le coup-franc direct… Je n’avais pas à me plaindre en disant qu’il fallait que je sois absolument parmi les gens qui sont allés à Zurich. D’autres y sont allés, et je me sens parfaitement représenté par les Camerounais qui étaient à Zurich. Est-ce qu’il étaient allés à Zurich pour remporter une victoire sur la Fifa ? Non ! Est-ce qu’ils y sont allés pour remporter une victoire sur un autre camp camerounais ? Non ! Ils étaient allés à Zurich pour accorder les violons, c’est tout ! Donc, il n’y a pas des raisons qu’il y ait des gagnants ou des perdants. J’en vois qui jubilent mais, c’est dommage pour eux, et c’est dommage pour notre pays.

Pensez-vous que cette prorogation est une ultime chance accordée au Comité de normalisation pour enfin rendre une copie sans ratures ?
Tout le monde peut se tromper, tout le monde peut s’égarer. Je sais quand même, pour avoir été assis au Premier Ministère avec le Pr Owona qui représente la normalisation, qu’on a parlé ensemble pour voir ce qui peut être amélioré. Et je crois que c’est la meilleure attitude intellectuelle. Aucune œuvre intéllectuelle ne peut être parfaite. Plus elle est bonne, plus elle est ouverte à la critique. Et si la critique est inutile, il n’y a rien à craindre ; et si la critique est constructive, elle ne pourra qu’améliorer une œuvre déjà bonne. La normalisation n’est pas soumise à correction, elle est plutôt soumise à mon avis à des amendements qui vont dans le sens de les rendre plus efficaces et plus pratiques. Et donc, ce n’est pas quelque chose qui va contre le personnel de la normalisation, c’est quelque chose qui va aller pour le bien du football camerounais.

Fecafoot : Le Comité de Normalisation prorogé jusqu’en septembre 2015 !

???????????????????????????????

La Fifa vient de nous faire savoir que le comité de normalisation de la Fecafoot est prolongé pour 6 mois . Le Professeur Joseph Owona et ses paires continueront à chercher à régler le problème de la Fecafoot le travail est très immense et très difficile je dirais ardu car il faut des solutions idoines pour pouvoir organiser les élections au niveau des instances de la Fecafoot .
Nous attendons de voir ces  grands  professeurs   de droit  amener  un souffle  nouveau . Avec  cette quatrième prorogation ils passeront  2 ans 4 mois  à la  tête du  football   en   agonie     . Le jeu est gelé , l ‘équipe nationale est aussi mauvaise avec un concept foireux .

La France organisera la Coupe du monde 2019!

coupe-du-monde-femme

La FIFA a annnoncé peu après 18h00 jeudi que la France avait été retenue pour l’organisation de la Coupe du monde féminine 2019, de préférence à la Corée du Sud, l’autre pays candidat en « finale ». Le Mondial 2019, programmé en juin, réunira 24 nations pour un total de 52 matches, rappelle la FFF. Onze villes sont pressenties pour l’accueillir: Auxerre, Grenoble, Lyon, Le Havre, Montpellier, Nancy, Nice, Reims, Rennes, Paris, Valenciennes. Neuf seront retenues. Le Grand Stade de Lyon abritera le match d’ouverture et la finale.
«Je remercie le comité exécutif de la FIFA et son président Joseph Blatter de la confiance qu’ils nous témoignent, écrit Noël Le Graët dans un communiqué diffusé sur le site de la Fédération. Mes remerciements s’adressent aussi à l’État, aux villes, au CNOSF, au Centre National du Développement du Sport (CNDS) qui se sont mobilisés pour notre candidature, poursuit le président de la 3F. Cette candidature n’aurait pas été possible sans le monde amateur (ligues, districts, clubs) qui se dévoue au quotidien en faveur du football féminin.»

Coupe du monde 2022 : la finale se jouera le 18 décembre 2022!

Stadion, Al Shamal

Le comité exécutif de la FIFA a décidé jeudi que la finale du Mondial 2022 au Qatar se disputera le dimanche 18 décembre 2022, soit une semaine avant Noël. Il ne faisait pas de doute que la FIFA déciderait que la Coupe du monde, prévue initialement à l’été, serait finalement jouée sur la période novembre – décembre. Sur la date de la finale, Sepp Blatter, le président de la FIFA, avait déjà indiqué que le 18 serait la date-limite.

LE TROPHEE DE LA COUPE DU MONDE FEMININE FIFA™ ARRIVE AU CAMEROUN LE 17 MARS 2015!

SPO-FIFA-CANADA-2015

COMMUNIQUE MULTIMEDIAS N° 0010/FCF/PCN/DMC/2015

LE TROPHEE DE LA COUPE DU MONDE FEMININE FIFA™ ARRIVE AU CAMEROUN LE 17 MARS 2015

Le Président du Comité de Normalisation informe le public national que le Cameroun en tant que nation participante à la Coupe du Monde Féminine FIFA™ Canada 2015, accueillera pour la première fois le Trophée de ladite compétition le 17 Mars 2015. L’arrivée du Trophée de la Coupe du Monde Féminine FIFA est un évènementLive Your Goals de la FIFA en partenariat avec la FECAFOOT qui se déroulera selon le programme ci-après : Mardi 17 Mars 2015 HÔTELLA FALAISE 10:00 DISCUSSIONS SUR LE FOOTBALL FEMININ 13:30 CONFERENCE DE PRESSE STADE OMNISPORTS AHMADOU AHIDJO 15:00 MINI FESTIVAL“LIVE YOUR GOALS” 16:00 MATCH DE GALA: Amazone FAP FC de Yaoundé – Green City FC de Yaoundé Le Trophée de la Coupe du Monde Féminine FIFA sera exposé au Stade Ahmadou Ahidjo pendant toute la durée des activités qui s’y tiendront;des séances de photographie individuelles avec le trophée seront autorisées. La FIFA et la FECAFOOT invitent les Camerounais à se joindre à ces activités visant le développement du football féminin camerounais et célébrant les performances des Lionnes Indomptables. Les Festivités qui se tiendront au Stade Ahmadou Ahidjo sont ouvertes au public.
Fait à Yaoundé, le 13 Mars2015

LE PRESIDENT DU COMITE DE NORMALISATION

PR. JOSEPH OWONA