Archives de Tag: Coupe du Monde

Les 10 meilleurs joueurs de l’histoire du football africain!

Samuel-Eto’o-–-Cameroon

Grâce à leur potentiel exceptionnel, ces joueurs ont su marquer les téléspectateurs mais aussi l’histoire du football africain.

1-Samuel Eto’o (Cameroun)

Même si les trois performances de l’attaquant en Coupe du monde ont été décevantes, Samuel Éto’o a tout de même remporté deux fois la Coupe d’Afrique des Nations (en 2000 et en 2002), et une fois le titre olympique à Sydney en 2000. Avec 18 réalisations, il est le meilleur buteur de l’histoire de la CAN. Le camerounais devient un géant du football mondial en remportant par deux fois la Ligue des Champions, la Liga à trois reprises, la Coupe du Roi et la Super Coupe d’Espagne sous le maillot du FC Barcelone. Il est le seul joueur africain à avoir remporté au total trois fois la Ligue des Champions.

2-Didier Drogba (Côte d’Ivoire)

Drogba est le premier joueur ivoirien à avoir marqué en phase finale de Coupe du monde face à l’Argentine et au Brésil. L’attaquant s’illustre pour la première fois à Guingamp, dans le championnat français. Un an plus tard, il signe à Marseille et y reste le temps d’une saison exceptionnelle. Finaliste de la Coupe UEFA, Drogba en est le meilleur buteur. Il va ensuite passer huit saisons au club londonien de Chelsea et devient par deux fois le meilleur buteur de la ligue, trois fois champion d’Angleterre, quatre fois vainqueur de la Cup et deux fois champion de la Coupe de la Ligue. En 2012, il décroche la Ligue des Champions contre le Bayern de Munich et devient le héros de la victoire des Blues après avoir marqué le penalty qui offre la victoire à son club.

3-Roger Milla (Cameroun)

Avec deux victoires en CAN et trois phases finales de Coupe du monde (1982, 1990, 1994), l’attaquant possède un parcours au potentiel colossal. Après ses débuts au Cameroun, il a effectué la quasi-intégralité de sa carrière dans le Championnat de France. Lors de la Coupe du monde de 1990, Milla marque quatre buts. Le Cameroun devient alors la première équipe africaine à se hisser en quart de finale de la compétition. À ce jour, il est le plus vieux buteur de l’histoire de la Coupe du monde avec deux buts inscrits à 42 ans et 39 jours. Au cours de sa carrière, Milla a obtenu deux Ballons d’Or africains.

4-George Weah (Libéria)

Révélé à Monaco, starisé au PSG et consacré au Milan, Weah s’est imposé comme l’un des plus grands attaquants du monde pendant une décennie. Si un but inscrit par George Weah doit être retenu, cela devrait être celui de 1996. Lors de la première journée de Serie A, à San Siro, face à Vérone, il inscrit un but exceptionnel après une chevauchée de 95 mètres. À ce jour, Weah est le seul joueur africain à avoir inscrit son nom au palmarès du Ballon d’or. L’attaquant a aussi obtenu trois Ballons d’Or africains.

5-Salif Keita (Mali)

Peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir eu le potentiel de Keita. Incontournable chez les Verts de Saint-Etienne, et membre de l’équipe nationale malienne dès l’âge de 15 ans, Salif Keita était surnommé la panthère noire. Au cours de la saison 1970-71 avec Saint-Etienne, Keita a inscrit 42 buts. En Ligue 1, le buteur marque 10 triplets. Il obtient trois titres de champion de France avec le club et décroche le tout premier Ballon d’Or africain en 1970. Pour les Verts, Keita a inscrit 135 buts en 167 matches.

6-Abedi Pelé (Ghana)

À seulement 17 ans, le milieu de terrain était déjà présent à la CAN de 1982. Révélé à Niort, Pelé vivra trois saisons triomphales à Marseille entre 1990 et 1993. Le pilier du grand OM remporte la Ligue des Champions en 1993, en offrant le but de la victoire à Basile Boli lors de la finale face au Milan AC. Il remporte consécutivement trois Ballons d’Or Africains (1991, 1992, 1993). Ses exploits pendant cette période ont fait de lui l’un des plus grands joueurs africains.

7-Rabah Madjer (Algérie)

En 1987, lors de la Coupe des Clubs Champions, le Bayern Munich mène 1-0 face au FC Porto. Dos au but et à trois mètres de la cage, l’attaquant des Dragoes choisit son talonnade pour marquer. Porto remportera cette finale et Madjer laissera son nom au geste qui aura permis la victoire. Un geste qui figera sa carrière. Buteur lors de la victoire de l’Algérie face à l’Allemagne au premier tour de la Coupe du monde 1982 et meilleur joueur à la CAN 1990, il reste l’un des plus grands techniciens de l’histoire du football africain.

8-Yaya Touré (Côte d’Ivoire)

Le milieu de terrain ivoirien s’est imposé comme l’un des meilleurs joueurs du monde. Fin technicien, Touré possède le bagage pour accélérer le jeu et les qualités physiques nécésaires pour briller dans poste. En 2009, il est le premier joueur ivoirien à remporter la Ligue des Champions. Depuis 2011, son talent a pris une autre dimension. En 2011 et 2012, il est désigné comme meilleur joueur africain. Il ne lui reste qu’à remporter la CAN, qui par deux fois lui a échappé en finale sous le maillot des éléphants de la Côte d’Ivoire.

9-Thomas Nkono (Cameroun)

Nkono fait parti des gardiens de but les plus marquants de l’histoire du football africain. Il est vainqueur de la Coupe des Champions africaine en 1978 et 1980, finaliste de la Coupe de l’UEFA en 1988 et vainqueur de la CAN 1984. Peu de gardiens africains peuvent se vanter d’avoir un tel palmarès.

10-Larbi Ben Barek (Maroc)

“Si je suis le roi du Football, alors Ben Barek en est le Dieu“. La célèbre phrase dite par Pelé à l’encontre de Larbi Ben Barek témoigne bien du respect que l’attaquant a inspiré à ses pairs. En 1938, « La Perle Noire » arrive à Marseille et évolue au sein de l’équipe de France. Mais lors de sa première sélection face à l’Italie, il est hué par le public. Barek chante la Marseillaise et est aussitôt adopté par les supporters. Après avoir relancé sa carrière au Stade Français en 1945, il montre son talent en Espagne et devient champion avec l’Atletico Madrid à deux reprises en 1950 et 1951.

Coupe du Monde Féminine 2015 : la Fécafoot octroie 60 millions aux Lionnes !

2624975_large-lnd

« une prime spéciale d’encouragement » pour leur éclatante participation à la Coupe du monde « Canada 2015 ».
Les principaux bénéficiaires de cette enveloppe assujettie aux taxes et autres prélèvements y afférents –en vertu de la nouvelle loi des finances- sont les 23 joueuses et les encadreurs.
En outre, les autorités de la Fécafoot ont décidé d’allouer également un montant de 29 millions FCFA TTC aux membres de la délégation ayant accompagné les Lionnes dans leur expédition canadienne.
Cependant, le Comité de normalisation se réserve une prime spéciale à déterminer pour ses membres, relativement à cette même participation du Cameroun au mondial féminin

Roger Milla :  » Les lionnes pour moi, elles sont les meilleures en Afrique! »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Excellence, comme plusieurs ici présents, on imagine que vous êtes-là pour attendre les Lionnes Indomptables
Oui, nous sommes venus attendre nos valeureses Lionnes Indomptables, qui ont encore fait plaisir au football camerounais. C’est pour nous une façon de les encourager pour leurs performances à cette Coupe du monde. Même s’il faut rester ici pendant deux jours à les attendre, je le ferai.
Avez-vous un message particulier pour ces joueuses ?
Je suis venu leur dire félicitations pour ce qu’elles ont fait, pour l’honneur qu’elles apportent à notre pays. Il n’y a pas plus grand message que celui-là. Je crois que ce sont les autorités qui doivent jouer maintenant.
Que doivent faire les autorités par exemple ?
Les recevoir en bonne et due forme. Leur montrer qu’elles n’ont pas été abandonnées, même si on a essayé de piquer encore leur argent. Leur dire que tous les Camerounais et les Camerounaises sont derrière elles. Il faut féliciter ces jeunes dames qui, sans championnat sont arrivées en huitièmes de finale de cette Coupe du monde. C’est extraordinaire. C’est du jamais vu dans le monde entier. Cela signifie que si elles avaient un bon championnat au pays et qu’elles avaient eu de bons matchs amicaux, elles auraient pu battre la Chine. Bon le destin en a décidé autrement, mais nous devons continuer à les encourager. Je vaudrait leur dire merci, surtout à leur encadreur qui a continuer à travailler dans le bons sens pour que ces filles soient les meilleures en Afrique. Nous sommes devant le Nigéria à cette compétition, donc, pour moi, elles sont les meilleures en Afrique.

Coupe du Monde Féminin 2015 : Enow Ngachu »Nous avons besoin d’une bonne organisation « 

enow_ngachu_0043_ns_700-590x337

“Ce n’était pas un bon jour pour le Cameroun. Nous avons rencontré une très bonne équipe, mais nous nous y attendions. Les Chinoises l’ont emporté à l’expérience et elles peuvent créer la surprise dans le futur. Pour notre première participation, nous avons beaucoup appris. Il faut que nous développions le football féminin. Nous avons besoin d’une bonne organisation et nous devons créer autant de clubs que possible. Le jour où nous pourrons nous préparer et nous organiser de manière optimale, je crois qu’une nation africaine sera capable de remporter la Coupe du Monde. Certaines joueuses sont très talentueuses et évoluent donc ailleurs qu’en Afrique. Nous espérons simplement que grâce à notre performance, beaucoup de choses vont changer au Cameroun et en Afrique.”

Coupe du Monde féminine 2015 : La Chine brise le rêve des Lionnes !(Chn-1-Cam-0)

11401481_846009775454682_5030475784573083655_n

Les lionnes indomptables du Cameroun ont perdu  en 1/8 eme de Finale de la coupe du monde féminine canada 2015 devant la Chine par un score sans appel de un but à zéro . Un match épique ou les lionnes ont démontré  une solidarité et un engagement une détermination ou seule ces filles ont le secret de faire face aux adversaires dans un figthing – spirit en tombant les armes au point . la Chine a usé de son expertise en opposant une défense basse très soudée et volontaire . Les lionnes ont produit du jeu mais l ‘enjeu et l ‘inexpérience des grands matchs à été en leur défaveur surtout ça été un signal fort pour le football féminin Camerounais et le football Camerounais tout entier seul. Le patriotisme , le figting – spirit , la détermination , l engagement , le hemle tous ces adjectifs qui peuvent pousser un sportif à se surpasser .Pour entre dans les 8 nations de football du monde il faut d ‘autre terme et d ‘autre choses qui entre en ligne de compte à savoir gérer les grands matches et cela passe par une préparation adéquate un staff complet avec des séances plus spécifiques un travail plus qualitatif et quantitatif une culture professionnelle et un esprit professionnel. La volonté peu d ‘amener a un certain niveau mais le professionnalisme t ‘amène à un niveau certain .Le football Cameroun représenté par les filles au Canada lors de cette coupe du monde a été bien attirant efficace et les filles ont fait preuve de patriotisme il reste maintenant aux responsables de tirer les leçons de cette élimination bien que les armes aux points mais un manque d ‘organisation et de préparation adéquate nous a donné un arriéré gout d ‘inachevé car nos lionnes ont manqué d ‘expérience .

Coupe du Monde Féminine 2015 : Bocom offre 23 millions aux Lionnes !

IMG_0281

La société BOCOM représenté par son directeur Mr. Bogne présent au Canada lors de la victoire des lionnes indomptables face à la suisse et doublée d’une qualification historique en 1/8 de finale de sa première qualification lors de sa première participation en Coupe du monde . L’homme d ‘Affaire qui est toujours au chevet des Lionnes Indomptables lors de la brillante prestation des Lionnes en Namibie . Mr Bogne a remis 46 000 dollars Canadien aux joueuses directement dans les Mains de la Capitaine Mani Christine et 6000 Dollars Canadien au Coach Enow devant le Pr Joseph Owona Président du comité de Normalisation de la Fecafoot . Ce sont des initiatives à encourager des hommes d ‘affaires Camerounais à soutenir le football Camerounais .

Coupe du Monde féminine 2015 : Japon – Cameroun : 2-1 ; une prestation honorable !

 

11391754_844533588935634_30221554185666129_n

Les Lionnes Indomptables face aux Japonaises ont tout donne et le résultat parait normale mais pas assez car les fauves ont péché des l ‘entame du match en respectant trop l ‘adversaire et surtout ce sont fait surprendre en 20 mns en encaissant deux buts (6′ et 17’) des buts venus par des petits égarement face a une équipe huilée . C’était un vrai match de coupe du monde ou les japonaises se sont assurées de quadriller le terrain, en restant totalement concentrées sur les consignes de leur sélectionneur.Mais il a manqué du rythme et surtout l ‘expérience des grandes compétitions d ‘envergure mondiale . Une préparation au rabais et une attention désintéressée du football féminin et du football camerounais .Les Lionnes indomptables peuvent faire mieux elles jouent dans un bon collectif et manque toujours ces individualités qui peuvent faire la différence . Pour gagner  des grands matchs il faut avoir des grandes joueuses parfois seules  le « spirit figting  » seul ne suffit pas . Les filles sont très volontaires , déterminées , puissantes et surtout patriotes une attitude à encourager par une organisation professionnelle ce qui manque le moins ou parfois l ‘entraîneur est obligé  de s ‘investir comme si cela est son équipe pour sauver son honneur et partant l ‘honneur du pays et du continent et des filles qui sont parfois vues comme pas a leur place . Cette belle prestation devrait réveiller tout le monde à une prise de conscience collective et individuelle .Encourager des initiatives par une organisation professionnelle et ne plus considérer le football féminin et le football comme un perd temps pour des laissés pour comptes des acteurs abandonnés et délaissés mais critiquer et insulter tout en  restant dans l’ indifférence en marge de la société. Braves filles vous méritez notre respect et notre admiration.

Coupe du Monde Féminine 2015 (Cam 6- Ecu-0) : Noche negra para Ecuador !

2624975_large-lnd

Les Lionnes indomptables pour leur première sortie pour la coupe du monde féminine 2015 ont montré tout le potentiel offensif que nous les attendions . Un potentiel offensif qui s ‘est solde par « une goleada  » ce qui montre les ambitions des Lionnes Indomptables qui ont fait une entame remarquable pour une première participation et un premier match en Coupe du monde . Il a fallu attendre la demi heure de jeu et voir les Camerounaises  survoltées prendre le dessus avec un but de Ngono Mani à la 34’ puis une série de buts et trois penaltys .
Le onze de Depart : Goalkeeper: Ngo Ndom
Defense : Leuko, Bou Ndjouh, Manie, Meffometou,
Midfield: Feudjio, Ngo Mbeleck, Yango Grace
Attack: Enganamouit, Ngono Mani, Aboudi
Coach : Enow Ngachu
Les buts NGONO MANI(34′)-ENGANAMOUIT (36′, 73′, 90’+4 PEN) MANIE (44′ PEN)
ABOUDI ONGUENE (79′ PEN)
Cameroun 6 – Ecuador -0 FINAL au BC Place StadiumVancouver (CAN)08 Jun 2015 – 16:00 Local time
First stage – Group C

11390252_837407789628113_4232276662488321220_n 2624589_xxlarge-lnd 2625246_large-lnd

Mondial féminin (All-CIV: 10-0) Touré Clémentine : « Mon équipe découvre la haute compétition »

Tour Clmentine slectionneur Cte dIvoire

Les Eléphantes ont effectué une mauvaise entrée en compétition face à l’Allemagne (10-0). Cette sortie mal négociée face à l’une des meilleures sélectionsdu monde reste tout de même un bon apprentissage pour les Eléphantes, novices à cette compétition.
Touré Clémentine, sélectionneur Côte d’Ivoire : «Jouer l’Allemagne est le meilleur apprentissage »
« Nous tenons à féliciter l’Allemagne qui a une très bonne équipe. L’expérience de cette équipe va nous apporter énormément pour la suite de la compétition. Nous sommes à notre première participation à la Coupe du monde. Mon équipe découvre la haute compétition. Je retiens des points positifs de cette rencontre. Une équipe jeune qui joue face à la meilleure sélection du monde, c’est le meilleur apprentissage. Nous avons connu de véritable problème sur le plan physique. La Côte d’Ivoire a mérité sa place pour ce Mondial même s’il y a eu quelques soucis au niveau de la préparation. Il faut oublier le score, ce match et penser à l’avenir ».

Fifa – Sepp Blatter  » les Américains étaient candidats à la Coupe du monde de 2022 et ils ont perdu »

balt_1781366b

Les accusations de la justice américaine. «Il y a des signes qui ne trompent pas: les Américains étaient candidats à la Coupe du monde de 2022 et ils ont perdu (…) Si les Américains ont à faire avec des délits d’argent ou de droit commun qui concernent des citoyens nord ou sud-américains, qu’ils les arrêtent là-bas, mais pas à Zurich alors qu’il y a un congrès. N’oublions pas qu’ils (Etats-Unis) sont le sponsor numéro un du Royaume hachémite, donc de mon adversaire (battu, le prince Ali, ndlr.), cette affaire ne sent pas bon.»
Blatter a, enfin, refusé d’évoquer son départ de la FIFA. «Pourquoi je démissionnerais ? C’est accepter, c’est dire je suis fautif de tout ce qui arrive, moi je lutte depuis 2011 (précédente réélection) avec nos différentes commissions (au sein de la Fifa) contre toute corruption. Si vous regardez la composition du comité exécutif de la Fifa en décembre 2010 et celle d’aujourd’hui, la moitié n’est plus là.»