CAF : AHMAD, LE CANDIDAT ANTI-HAYATOU, S’EXPLIQUE !


Candidat déclaré à la présidence de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad précise sa ligne d’opposition au sortant, Issa Hayatou, qui briguera un huitième mandat le 16 mars prochain lors du congrès d’Addis-Abeba. « Il n’y a que moi qui ose me présenter contre M. Hayatou. J’ai senti un besoin de changement et, si on veut du changement, il n’y a pas d’autre choix que ma candidature. Je veux une transparence de gestion et changer les pratiques obsolètes. Il faut réformer la CAF pour éviter que la politique ne se mêle de l’organisation de la confédération », explique Ahmad Ahmad dans un entretien accordé à l’AFP.

Le président de la Fédération malgache, qui se targue d’être soutenu par les 13 nations de la COSAFA (Conseil des Associations de Football en Afrique Australe, dont Madagascar fait partie, ndlr), dit vouloir « allouer davantage de budget pour les petites fédérations qui ont des problèmes », à l’image de ce que Michel Platini avait promis en son temps pour être élu président de l’UEFA. « Le président de la CAF doit se déplacer dans tous les pays africains car le football doit être un levier de développement socio-économique et culturel », ajoute Ahmad.

100.000 DOLLARS VENUS DU QATAR ?

Qui dit candidature dit casseroles potentielles. Le candidat anti-Hayatou balaie l’accusation selon laquelle il aurait touché 100.000 dollars du Qatar en échange de son soutien à la candidature de l’émirat à l’organisation du Mondial 2022. « J’ai simplement demandé de l’aide (financière) pour organiser les élections de la Fédération malgache. Mais ce n’était pas en échange d’un soutien. Et les sommes annoncées, c’est n’importe quoi ! Ce n’est pas 100.000 dollars, j’ai juste reçu une indemnité de 5.000 dollars », se défend Ahmad.

Le candidat d’opposition au pouvoir en place voit en revanche de la malveillance dans le retrait de l’organisation de la CAN des moins de 17 ans à Madagascar, faute de préparation. « Il y a un point d’interrogation sur le fait qu’on nous ait retiré l’organisation pile au moment où je me déclare candidat à la présidence de la CAF. Je ne ferai jamais ça si j’étais président de la CAF. Madagascar était prêt à accueillir la compétition, le gouvernement avait voté un budget pour cela et avait rassuré la CAF sur sa volonté d’organiser le tournoi. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s