Can2017 : Issa Hayatou et la Caf dans la tourmente des droits de TV !


issa-hayato

Autorité de la concurrence en Egypte a publié une déclaration qui a annoncé le renvoi de Issa Hayatou président de la Confédération du football pour violation de l’article « 8 » pour protéger la concurrence dans les quatre paragraphes de la loi.
Une déclaration Autorité de la concurrence abuser de son contrôle sur le style et le système des droits de diffusion pour les championnats de football et il a donné à une entreprise française sans que pose ouvertement parmi les entreprises jusqu’à l’année 2028 pour la deuxième fois après avoir vendu les droits à la même société dans la période entre 2008 et 2016.
La déclaration a souligné que plusieurs fois les demandes de soustraction de la vente des droits des tournois de diffusion dans une vente aux enchères publiques, appelant l’Union africaine de résilier le contrat avec la société française en raison des effets de ce contrat sur la concurrence des médias entre les chaînes du satellite en Egypte a reconnu le droit de gagner les droits de diffusion de la chaîne dans des interviews radio Championnat Afrique en raison de contraintes de temps.
La déclaration a annoncé que la Commission européenne et les organes de la compétition européenne ont décidé de prendre des mesures similaires contre l’UEFA et les associations nationales de certains États membres de l’UE dans le football, et que le dispositif a été guidé par l’expérience européenne à cet égard, car il est prouvé efficace.
Et il insiste sur la protection de la concurrence et empêcher dispositif pratiques de monopole que la CAF est soumis à la loi sur la protection de la concurrence et obligatoire et l’appliquer selon le deuxième article de l’Accord de siège entre le gouvernement égyptien et l’Union.
Le dispositif Commentant quelle fréquence à l’intention de la Confédération africaine de transfert football basé hors d’Egypte, que, conformément à l’article 1 du Statut de la Confédération africaine de football, il requiert l’approbation d’au moins 75% des membres de l’Assemblée générale de l’Union (56 pays) avant de prendre la décision.
Et il se réfère à un dispositif qui traitera toutes les parties prenantes dans le pays pour assurer la mise en œuvre de l’Union pour ses décisions et de supprimer les graves dommages qui ont eu lieu sur l’économie égyptienne à la suite de ses actions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s