LIC : Carlos Kameni «Si on m’appelle, je viens »


5444f98472881257dea7507eb5e0-grande

Avec le Cameroun ? Vous n’avez plus été appelé depuis 2014, et Volker Finke semble vous ignorer ostensiblement. Avez-vous tiré un trait sur votre carrière internationale ?
Pas du tout ! Si on m’appelle, je viens. J’attache beaucoup d’importance aux Lions Indomptables. Seulement, le sélectionneur fait ses choix. Quand j’étais convoqué, je ne me demandais pas pourquoi les autres n’étaient pas là… S’il estime que je ne mérite pas de jouer, c’est qu’il a ses raisons. Il est venu assister à un match amical de Malaga cet été, et il m’a dit qu’il viendrait me voir cette saison. Je vis la situation sereinement. J’ai joué de 2000 à 2014 avec la sélection, et je suis bien sûr prêt à y retourner.
Comment expliquez-vous que le Cameroun rate tous les grands rendez-vous depuis des année ? Il n’a plus rien gagné depuis la CAN en 2002…
La principale raison, c’est l’administratif. Il y a des problèmes d’organisation depuis trop longtemps. On a accusé certains joueurs, dont Samuel Eto’o, d’être en partie à l’origine des problèmes. Mais si les choses étaient plus simples, mieux organisées, croyez-vous que les joueurs monteraient au créneau ? Cela fait des années que les problèmes persistent. Aujourd’hui, les choses semblent plus calmes. On a une bonne équipe, avec un mélange de jeunes et de joueurs expérimentés. Je crois en son avenir. Et encore plus si l’organisation est bonne…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s