Bertrand Ndong « La Turquie une aubaine pour les joueurs africains »


bert

À partir de la saison 2015-16, les clubs pourront désormais posséder dans leurs effectifs jusqu’à 14 joueurs étrangers. Et 11 éléments étrangers pourront être inclus sur la feuille de match.
Au prochain mercato, on veut voir d’autres joueurs africains faire le voyage en Turquie. L’attractivité est de plus en plus forte, même lorsqu’un club comme Fenerbahçe a été exclu pour trois saisons de toutes compétitions européennes (2014 à 2017). Le Sénégalais Moussa Sow, le Nigérian Emmanuel Emenike, champion d’Afrique 2013, et le Camerounais Achille Webo pourraient ainsi voir d’autres Africains venir évoluer avec eux. Et pas forcément des athlètes en fin de carrière.
En Turquie, les clubs ne payent pas d’impôt et les joueurs ne sont imposés qu’à 15% de leurs revenus annuels. Une aubaine. Hormis cette fiscalité arrangeante, les droits de retransmission versés par les télévisions ont explosé ces dernières années. En novembre dernier, la Fédération turque de football a officialisé la conclusion d’un nouvel accord avec l’opérateur Digiturk portant sur la diffusion domestique de la Süper Lig pour les saisons 2015-16 et 2016-17.
Pour conserver l’exclusivité des droits TV du championnat, Digiturk (groupe de télévision payante qui compte plus de 3,5 millions d’abonnés) déboursera 362 millions d’euros par an. Du coup, la Süper Lig devient le 6e championnat d’Europe le plus cher en termes de droits TV derrière l’inévitable Premier League en Angleterre, la Serie A en Italie, la Bundesliga en Allemagne, la Ligue 1 en France et la Liga en Espagne.
Avec une croissance annuelle de 4% en 2013, l’économie turque est épargnée par la crise qui frappe l’Europe occidentale depuis 2008. Ce qui permet aux clubs d’investir dans un championnat où le niveau s’est amélioré et est de « qualité », comme nous l’explique Bertrand Ndong . Sans compter les stades bondés, l’ambiance et la culture du football qui ne doivent pas déplaire pas aux joueurs africains. Sur son compte Instagram, Demba Ba a récemment écrit « meilleurs supporters au monde », pour parler des tribunes du Besiktas.Aatif Chahechouhe terminait la saison de Süper Lig comme meilleur buteur avec Sivasspor. Cette année, c’est le Sénégalais Demba Ba avec le Besiktas qui tient la corde. Il a déjà inscrit 14 buts en 18 matches.
Nous ouvrons une collaboration importante avec des joueurs africains ou nous offrons une Mini- coupe d’Afrique chaque année et un training center professionnel

BERTRAND NDONG : ADMINISTRATEUR DE FOOTBALL  EN  TURQUIE 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s